Nouvelles

Pas de contrôle permanent des enfants de la maternelle

Pas de contrôle permanent des enfants de la maternelle



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le tribunal de district de Munich nie toute responsabilité pour la pierre jetée sur une voiture
Munich (jur). Les enfants de la maternelle âgés de cinq à six ans ne doivent généralement être contrôlés que toutes les 15 à 30 minutes par le personnel d'encadrement lorsqu'ils jouent. Si des enfants jettent des pierres sur une voiture garée pendant ce temps, les enseignants n'ont pas violé leur devoir de surveillance, a statué le tribunal de district de Munich dans un jugement rendu public le vendredi 1er juillet 2016 (numéro de dossier: 133 C 20101/15). Cela laisse un propriétaire de voiture assis aux dépens de sa voiture endommagée pour un montant de 2335 euros.

Plus précisément, ce sont deux enfants de la maternelle qui ont jeté des pierres de la zone de la maternelle sur une voiture garée à proximité immédiate d'un parking. Un enfant de cinq ans a percuté la voiture de telle manière que les dommages se sont élevés à 2335 euros.

Le propriétaire de la voiture a accusé le jardin d'enfants de violer son obligation de surveillance et a demandé le remboursement des frais au propriétaire de la maternelle.

Ce dernier a refusé. Les enfants avaient régulièrement pour consigne de ne pas lancer d'objets par-dessus la clôture. C'est une règle fixe. Les deux enfants du jardin étaient surveillés par un employé dans la salle de groupe.

Dans son jugement du 1er décembre 2015, le tribunal de grande instance a précisé que l'éducatrice avait rempli son devoir de surveillance. La «surveillance requise» est déterminée par l'âge, la nature et le caractère des enfants, les particularités de l'environnement local, l'étendue et la prévisibilité des dangers imminents et le caractère raisonnable des personnes chargées de la surveillance.

Une surveillance permanente des enfants âgés de cinq ou six ans n'est pas nécessaire. Habituellement, un «intervalle de contrôle de 15 à 30 minutes» est suffisant, ce que l'enseignant a également respecté. De plus, il n'y avait pas de plus grand groupe d'enfants qui devaient être surveillés plus étroitement en raison de la dynamique de groupe existante. L'enfant de cinq ans n'était pas non plus un garçon ayant des problèmes de comportement. fle / mwo

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Une journée à lécole maternelle au Japon (Août 2022).